Venez écrire l'histoire de votre personnage autour d'une croisière de luxe en Egypte dans les années 1950 - Forum exclusivement RPG -
 
AccueilAccueil  Les News du NilLes News du Nil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kimberley Moore
Directrice de Croisière
avatar

Messages : 1285
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Sam 28 Mai 2016 - 12:06

20 Mai 1953


Durant tout le trajet nous conduisant en centre ville, ma main n'a pas quitté celle de Kader et je n'ai pas jugé utile d'entretenir une longue conversation, nos regards se voulant plus causants qu'une mégère défendant son bout de gras. C'est à bord de ma jeep que nous circulons, kader au volant, je n'ai qu'à me contenter de ne pas le quitter des yeux et à me sentir sereine et heureuse de me retrouver à ses côtés. Je crois qu'il sait parfaitement où me conduire et je n'ai qu'à me laisser porter. Voilà qui me change de mon quotidien, moi qui doit toujours tout organiser pour satisfaire une clientèle exigeante.

Ce soir, je n'ai nullement l'intention de me montrer exigeante mais au contraire de saisir au vol tout ce que kader m'offrira. La jeep à l’arrêt, nous la quittons pour nous diriger vers ce restaurant dont Kader me réserve la surprise. Comme une petite fille ne souhaitant pas se perdre sur un terrain inconnu, je me laisse conduire, ma petite main soigneusement calée dans celle de mon homme. Étonnamment, nous ne pénétrons dans aucun restaurant mais les contournons soigneusement pour nous retrouver : ... sur la plage. Rapidement, je comprends que mes jolis hauts talons Chanel vont me gêner plus qu'autre chose, je les retire donc bien vite, appréciant de caresser le sable de mes pieds.

Après une jolie balade sur une plage immense et déserte, ce que je découvre alors me voit pousser un énorme :


Wouahhhhhhhhhhhh !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je suis littéralement saisie par ce tableau idyllique se dessinant sous mes yeux. Sous un magnifique dais tout en voilages, notre table est dressée romantiquement à quelques mètres de la mer rouge ! De grands braseros viennent l'éclairer tandis que la nuit noire tombe sur cette plage qui semble n'appartenir qu'à nous. Je ne peux me retenir de lancer, amusée tout autant que comblée :


Mais il fallait me dire que seul un maillot de bain suffirait !


Ma phrase à peine achevée, je me rends compte que Kader ne va pas manquer de saisir la balle au bond en me recommandant de me dévêtir bien vite. Non, non, non. Moi, ce soir, je veux pouvoir savourer ce moment dans ma tenue de gala tout comme apprécier celle si rare de Kader dans son smoking. D'ailleurs des serveurs s'agitent déjà à vouloir nous contenter que Kader s'empresse d'éconduire pour profiter, lui aussi, de ce petit coin de paradis juste pour lui et moi. Face à la mer, j’appuie mon corps contre celui de mon homme et respire à pleins poumons l'air du large.

Cet endroit est merveilleux mon Amour. C'est moi qui te remercie de prendre soin de moi et de tous mes rêves les plus fous. Merci, mille mercis mon Cœur.


Que rajouter d'autre ? Le bruit doux des vagues venant mourir sur la plage sera notre orchestre du soir et je suis la plus heureuse des femmes.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Kader Achlim
Commissaire Gl des Transports Egyptiens
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Jeu 2 Juin 2016 - 11:42

Elle et lui, assis sur le sable, face à la mer comme le jeune couple au début de sa vie, face à l'avenir !
Le personnel prié de les laisser seuls quelques instants s'est évanoui dans leur dos. Kimberley est aux anges, dont certains pourraient être jaloux d'elle ce soir, jaloux de sa beauté fabuleuse que sa robe de soirée fait ressortir ... dangereusement.

Tu es très bien ainsi, dit-il en la serrant sur son coeur et qu'elle disait qu'elle aurait pu venir en maillot de bains. Sa robe d'un haut couturier de New-York dans ce décor oriental traduisait bien le curieux mélange de la petite bourgeoise américaine avec le fonctionnaire égyptien ! Couple résolument moderne, dans un monde qui, réduisant les distances et abolissant les frontières allait être appelé à se mélanger. Un progrès ? Un recul ? Qui saurait le dire ?
Pour Kim et Kader, aucune considération géo-politique ne les avait amener ici à contempler le jour se couchant sur cette mer de rêve. Seul l'amour les avait réunis et lui ne faisait aucun calcul.  

Tu es belle, ma chérie,  lui souffla-t-il sur les lèvres avant de l'embrasser avec une passion et un feu que le soleil de midi lui enviait.

Comment ne pas repenser à cet après-midi du restaurant, quand ils avaient tous les deux les pieds dans la petite mare. L'eau déjà était là au commencement de leur amour, kader fit part de sa réflexion à son amour :

Nous nous sommes connus sur le Nil, nous avons découvert que nous nous aimions près d'un étang et ce soir nous voilà face à la mer rouge, la couleur du feu de l'amour ! Comment ne pas penser que notre vie est liée à l'eau !  .... Oh, j'oubliais et à tout élément liquide, comme le champagne  !

Il l'embrassa encore, pendant qu'une main aussi impatience qu'audacieuse remontait le long de ses jambes :
Sans le savoir nous devons être des insulaires ! Nous sommes destinés à vivre entourés d'eau. Qu'en penses-tu ma tendre Kimberley ? ... Il y a des îles désertes dans le Pacifique Sud, il parait qu'on peut même en acheter. ... Ou bien, gardons le Memphis et faisons le tour de monde, comme ma bouche enfiévrée rêve de faire le tour de ton corps ici et maintenant !
Sa voix se troublait de plus en plus, son désir bouillonnait comme la cocotte minute avant l'explosion. Néanmoins, tout en mangeant les lèvres de Kimberley ou en glissant sa langue sur sa poitrine hautement découverte, il parvint à ajouter :
Le Memphis me plairait bien, une fois qu'on l'aura délester de tes clients ! ... On pourrait les jeter l'un après l'autre par dessus bord en ne conservant que les plus gentils. ... Il nous faudra bien quelques serviteurs.

Il rit l'embrassant et la câlinant comme s'il n'y avait plus qu'eux sur terre.
J'ai réserve la plage jusqu'à l'aube et le personnel, contre un gros pourboire, a juré de rester aveugle tout le temps que nous serons là.  
Craignant quand même pour la pudeur de son doux amour, que sa folie passionnelle pouvait mettre à mal, Kader claqua dans ses mains pour appeler du monde :
Champagne, s'il vous plait !


Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Moore
Directrice de Croisière
avatar

Messages : 1285
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Lun 13 Juin 2016 - 11:50

Les doux clapotis de l'eau, le frôlement du vent très doux lui aussi en cette soirée printanière sont les seuls témoins de notre tête à tête amoureux. Par magie, tous les serveurs se sont envolés après que le champagne nous soit servi. Enlacée par les bras de Kader, face à cette immensité chargée de secrets, je suis la plus apaisée qu'il soit. Les tensions de ces dernières semaines sont loin derrière moi, derrière Kader aussi je présume. Il est vrai que règne à présent une véritable sérénité retrouvée, un temps où notre histoire a besoin d'un nouveau souffle. J'y suis plus que prête car ma vie sans mon homme ne me semble plus possible. Repartir sur de nouvelles bases, forts de notre amour qui a su résister aux péripéties de cette vie parfois trop cruelle.

L'eau. Vaste sujet s'agissant de notre histoire d'amour. Kader a raison de le souligner. Me reviennent tous ces moments uniques où, en effet, elle était présente et source de liens indéfectibles. Je hoche doucement la tête sans me retourner, sentant la chaleur du souffle de Kader dans mon cou. Une chaleur dont je ne saurais plus me passer.

Comment oublier tous ces moments ? Ils cimentent notre histoire avec l'eau pour dénominateur commun. Je m'étonne qu'elle soit si présente moi qui à New-York n'ai eu que très peu l'occasion de la lier à ma vie quotidienne. Je crois que c'est un signe. Le signe. Dans un murmure, je récite à Kader d'une voix douce, quelques vers qui me reviennent et qui illustrent si bien cet élément qui nous lie et nous réunit dans un même élan vertigineux.


L'Eau a cette beauté rassurante
Qui fait que les noirs Démons reculent
Devant cette Eau calme qui enchante

Même lorsque ses lèvres écument
Crachant violemment toute sa haine
Même lorsque ses entrailles fument
Vomissant la chaleur de ses peines

L'Eau sait réconforter sous son sein
Avec un calme si maternel
Les pleurs des enfants et des lutins.


Mes mains serrent celles de Kader et je souris. Il ne voit pas mon sourire mais je suis certaine qu'il le devine, qu'il le respire et qu'il s'y noie pour mieux me rejoindre dans mes envolées lyriques.

Sommes-nous plutôt lutins ou encore des enfants ?  Des lutins insulaires ? Partons oui ! Loin ! Où tu voudras, je te suivrais au bout du monde. Avec ou sans le Memphis tant que je suis près de toi.

Ma vie est toute tournée vers Kader maintenant et pour toujours. Je n'ai plus peur que cessent demain les affaires Moore. Je m'en fous et m'en contrefous !

Fuyons ! Juste toi et moi. Oh ... et notre bouteille de champagne !




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Kader Achlim
Commissaire Gl des Transports Egyptiens
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Lun 13 Juin 2016 - 22:49

C'est presque par magie que le champagne leur fut servi, les serveurs rivalisaient de ruse pour rester invisible. Il y avait de la magie dans cet instant qu'il vivait, ces petits morceaux de vie qu'on voudrait attraper pour mettre en cage et les ressortir à loisirs. Kader mesurait déjà qu'il y aurait un après, qu'il leur faudrait revenir à l'hôtel et puis rejoindre le Memphis où Kim reprendrait sa fonction de directrice et lui celle de la sécurité.
Alors il devait vivre ce moment à fond, en égrener chaque seconde en lui consacrant toute sa force, tout son amour, tirer sur le temps pour tenter de le freiner ... Et jamais Kim n'avait été aussi belle que ce soir ! D'ailleurs comment pouvait-elle embellir ainsi ? Là également la magie opérait et aussi les yeux de Kader qui étaient beaucoup plus attentifs, attentionnés au moindre détail qu'avant.
Dire qu'il l'avait cru perdue à tout jamais et elle était là dans ses bras bien présente, plus vivante que jamais et plus amoureuse ! Comment avait-il pu penser qu'il n'était qu'une passade pour elle, qu'il était excitant pour une bourgeoise américaine de se laisser aller à la volupté avec un égyptien couleur locale ?
Il l'avait mal jugée, lui prêtant des sentiments bien bas, ou plutôt il l'avait mal comprise. Jamais pour elle la race, le pays, la fonction ou la religion n'avaient joué ! Elle l'avait rencontré et elle l'avait aimé, elle n'avait écouté que son coeur sans souci des conventions et du qu'en dira-t-on.

Qu'en résultait-il de cette mésaventure, de cet amour qui avait manqué s'achever dans les poubelles du temps ? Et bien que lui Kader, était un âne ! Elle avait compris bien vite toute la puissance de leur amour, non pas parce qu'elle était américaine et lui égyptien, elle issue d'un peuple dominateur lui d'un peuple dominé mais tout simplement parce qu'elle était femme et lui homme !
Le coeur de la femme comprenait rapidement l'essentiel qui échapperait toujours au cerveau de l'homme ! Et de cela kader ne pouvait rien contre.
Il écouta son poème, sourit et répondit à sa question :

Je choisis enfant ! Je crains que lutin on nous demande trop de choses ! Moi je ne veux que t'aimer sans perdre une seconde ! T'avoir toujours contre moi, te respirer, te toucher, vivre en toi ! Et sans personne autour de nous, sans de compte à rendre, sans rien avoir à demander ! Toi et moi, rien que toi et moi !

Kim est là, au bout de ses doigts, au bout de ses lèvres ! Il ne veut plus rien perdre d'elle, il maudit l'obscurité qui la cache un peu, il maudit cette robe, magnifique cependant, qui l'empêche de jouir de toute sa peau qui, tel un ennemi, se dresse entre eux. Elle demande à fuir avec lui, elle ne demande que cela et cependant c'est impossible ! Impossible pour l'instant mais qui sait, bientôt, quand cette ****** de croisière sera terminée.
Oui mon amour, nous partirons tous les deux ! Loin, ou alors invisibles aux yeux des autres !  

Ils vidèrent le champagne et Kader jeta la bouteille loin d'eux comme si il rejetait un maléfice :
Du champagne aussi nous devrons nous débarrasser car le temps passé à le boire et du temps pendant lequel je ne t'embrasse pas !
Et Kader sut qu'il devait illuminer cette nuit magique d'un coup de folie ! Il se dressa sur ses pieds d'un bond et tendit la main à Kim :
C'est l'heure de la baignade !
Il l'entraîna en courant à hauteur des premières vaguelettes qui venaient mourir sur la plage. Là, il commença de se déshabiller. De loin, dans l'obscurité de cette nuit noire on ne devait distinguer que deux ombres sans détails, mais serait-ce suffisant pour que Kim le suive dans cette folie ?



Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Moore
Directrice de Croisière
avatar

Messages : 1285
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Jeu 16 Juin 2016 - 12:13

C'est vrai que les lutins : c'est pas franchement romantique et puis çà doit bosser dur pour contenter les vœux et souhaits des uns ou des autres ! Avec les enfants et leur âme pure, leur douce folie, il y a plus à en espérer. J’acquiesce donc au choix de mon amoureux. Bien que Kader soit plus âgé que moi, il a gardé cette âme d'enfant et cette folie qui parfois me surprend. Lui, l'homme censé faire respecter la loi, devant assurer la sécurité sur ce grand fleuve d’Égypte ou dans les airs, sait se montrer aussi fou qu'un gamin ayant décidé de faire tourner en bourrique sa mère, impuissante, devant les nouvelles facéties de sa progéniture. Je ne suis pas certaine que beaucoup connaissent cet aspect de Kader et c'est tant mieux ! Voilà un secret que je compte bien ne garder que pour moi.

Notre bouteille de champagne vient de valser dans les airs, aussi vidée de son nectar que sa fraîcheur a étanché notre soif de vouloir nous retrouver seuls. Seuls nous le sommes et l'immensité marine semble appeler mon homme qui se lève comme si un crabe lui avait pincé les fesses. Sa main se tend vers moi afin que je le suive, ce que je fais sans hésiter, trop heureuse de pouvoir le suivre n'importe où, comme je viens de le lui promettre à l'instant même.


Une baignade ?

Rapidement, je réalise que je ne suis pas franchement préparée à cette éventualité, moi qui suis habillée en Mademoiselle Chanel comme si un grand bal était à l'affiche de notre soirée. Qu'importe tant qu'on a l'ivresse ! Je cours donc après la folie de mon homme et me retrouve en bord de mer, mes petits petons se laissant lécher par les vaguelettes fraîches. La sensation est certes surprenante mais agréable. Madame la lune a dû sentir que ce soir, elle devait se surpasser pour nous offrir un éclairage discret mais tellement romantique que ses rayons inondent une mer d'huile et permettent de nous offrir une vision de l'autre bien plus belle que sous la lumière des néons. Kader ne tarde pas à laisser tomber son joli smoking et je souris de le voir faire. Je n'ai pour ma part, qu'un unique élément à laisser choir sur le sable pour offrir une quasi nudité, ma petite culotte en dentelle exceptée. Je regarde Kader, amoureusement, m'en approche et viens lui murmurer à l’oreille de ma voix suave et énamourée :

Sais tu comme tu es beau ainsi éclairé par la Lune ?

Kader a toujours douté du charme et de la beauté sauvage qui est la sienne. Moi, je le trouve beau, charmant tout autant que charmeur et j'ai pu me rendre compte que je n'étais pas la seule. Toutes ces dames à bord du Memphis ont les yeux suffisamment gourmands sur son passage pour que je puisse le comprendre. Et puis, lors de la croisière précédente, Kader en a fait du ravage auprès de la gente féminine. Le nombre de ses conquêtes a fait jaser plus d'une fois ! Mon homme est comestible et sacrément même. Pas question de partager mon doux gâteau sucré et épicé à la fois. Mes mains viennent caresser subtilement le torse de mon homme, tandis que mes lèvres vont effleurer la bouche masculine et diablement tentatrice.

Je crois d'ailleurs être jalouse d'elle tant elle ose te caresser du regard !

Je m'éloigne de quelques petits pas, histoire de lui donner un goût de reviens-y, puis avec grâce, je me retourne pour offrir mon dos à Kader. Ma robe comporte une longue fermeture éclaire qu'il va devoir laisser glisser jusqu'en bas de mon dos pour libérer mon corps de ce tissu devenant inutile pour notre baignade improvisée. J'ai hâte, je le confesse, de sentir les mains expertes de mon amoureux se dépêtrer avec cette fermeture qui m'empêche encore de sentir notre peau à peau que je n'ai plus goûté depuis de longues semaines. J'en frissonne délicieusement, par avance. Ma main vient relever ma longue chevelure pour lui faciliter la tâche.

Sauras-tu me libérer de mon carcan de tissu, mon Amour ?

La question est évidemment ridicule mais elle augure de bien d'autres audaces que cette nuit sous la lune me laisse entrevoir.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Kader Achlim
Commissaire Gl des Transports Egyptiens
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Jeu 16 Juin 2016 - 19:56

Kimberley l'avait suivi et Kader en était ravi !
Non, elle n'avait pas hurlé à la folie quand il avait proposé cette baignade complètement farfelue, étant donné l'endroit, l'heure, leur deux personnalités sans oublier qu'ils étaient ici, en principe, pour dîner aux chandelles !
Les mains amoureuse de Kim sur son torse était une réponse à la question qu'il se posait, il savait maintenant qu'elle le suivrait partout, son amour pour lui était un don total dont elle n'épargnerait pas une miette.
Si kader lui avait dit " viens, on va marcher sur l'eau, " elle l'aurait suivi idem ! Ben ça si c'était pas de l'amour, c'est que Kader était une négresse blonde, tête de revue aux folies bergères !
Les lèvres de Kimberley tournoyaient autour des siennes comme pour augmenter le désir qu'il avait d'elle - mais était ce bien raisonnable à cette heure-ci et ici ? - mais qu'est ce qui est raisonnable quand on s'aime ?  ...
Rien !

Jalouse de la lune parce qu'elle m'éclaire ! ... Tu perds ton temps et tes forces ma chérie, ne compte pour moi que la lumière de tes yeux, il n'y a que là que je veux briller.

Vêtu maintenant d'un seul slip d'un blanc immaculé, (propre et neuf pour l'occasion) dont l'éclat tranchait tellement dans l'obscurité, que Kim aurait pu le suivre des yeux jusqu'à plus de 50 mètres, le gros nounours de kader, accessoirement Commissaire Général des Transports Egyptiens, ne demandait qu'à plonger la tête dans cette eau fraîche pour parfaire une journée chaude et amorcer une nuit qui s'annonçait fabuleuse.
Faire des roulades, la planche, jouer au sous-marin, barboter tel était son plaisir le plus ardent en cet instant, ne serait-ce que pour en masquer d'autres moins puérils, mais il aurait voulu que son amour l'accompagne. Or il lui semblait que Kim s'éloignait après s'être trempée le bas des jambes, elle retournait vers le sable sec comme si ce petit bain lui suffisait.
Mais elle s'arrêta, le dos tourné, devinant que son amant ne la quittait pas des yeux et relevant son abondante chevelure, elle lui offrit de venir ouvrir sa robe, dont la fermeture éclair, scintillante elle aussi dans la nuit, allumait un incendie des sens à elle toute seule.

Ah que je crois bien que oui ! répondit-il en courant pour la rejoindre, l'éclaboussant un peu.

Doucement, il sortit le corps de Kim de son écrin de soie ou de mousseline ou de toute autre chose agréable au toucher. En matière de vêtements féminins Kader était ignare, quand il les déchirait, trop pressé par l'ardeur, il pensait rarement à jeter un coup d'oeil sur l'étiquette. Cette robe devait devoir son pesant de cacahuètes, et des couturières habiles l'avait bichonnée et pris grand soin entre leurs mains expertes alors qu'elles savaient pertinemment qu'elles n'auraient jamais les moyens de se l'offrir.
Alors, quand elle fut libérée entre ses mains, comme portant un objet sacré, il alla l'étendre sur le sable, bien au sec, avec la même délicatesse que si Kimberley était encore à l'intérieur.
Mentalement, il pria tous les dieux qu'il connaissait, vivants ou morts, pour qu'un voleur s'en empare pendant leur bain !

Puis il rejoignit sa belle dont la dentelle de sa culotte frissonnait sous la petite brise nocturne et s'agitait tout comme le frisottis des vaguelettes venant mourir sur la plage.

A nous deux, mon amour, lança Kader s'emparant du corps de Kim et l'entraînant dans l'eau profonde. Pas simple d'essayer de nager en caressant le corps de sa bien aimée de ses deux mains et en l'embrassant à bouche que-veux-tu ! Essayez, vous verrez !
Ils firent halte, debout l'un devant l'autre, de l'eau jusqu'aux épaules. Kader referma ses bras sur son amour, l'embrassa tendrement et lui glissa dans l'oreille mille mots d'amour qui  - dit-on - auraient donné des ailes aux poissons qui les ont entendus.  



Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Moore
Directrice de Croisière
avatar

Messages : 1285
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Mar 21 Juin 2016 - 15:07

C'est avec une infinie douceur, de délicates attentions que je suis débarrassée de cette robe qui n'a plus sa place ici. En d'autres temps, j'aurais pu être déçue de ne pas pouvoir m'afficher au bras de mon compagnon avec cette beauté de la haute couture. Ce soir, la robe peut bien être emportée par les vagues, cela m'importe peu. Je suis toute à Kader et suis prête à plier sous le poids de ses affolantes exigences. J'ai encore peur, c'est vrai. Depuis la perte de notre enfant, voilà déjà de longues semaines, lui et moi ne nous sommes plus retrouvés aussi proches et aussi inflammables ! Brûle la petite mèche du désir lorsque ses mains caressent mon dos et que glisse l'attache de ce qui ne sera plus que du tissu sur le sable.

Mes bras s'enroulent autour du cou de Kader et comme l'enfant qui va prendre son bain, je me laisse porter vers l'immensité marine qui nous accueille dans la nuit noire. Je frissonne au contact de cette eau un peu fraiche et n'en resserre que plus fort, l'étreinte d'avec mon homme. Subtile mélange du froid de l'eau et de la chaleur du corps de Kader. A part le bruit des vagues et celui de nos souffles, rien ne vient troubler ce moment. J'en prends conscience et souhaite marquer cet instant magique dans ma mémoire pour l'éternité. Il paraît qu'il faut avoir des images précieuses qu'il sera bon de laisser défiler dans des moments difficiles. Cette image là, je la fixe pour toujours. Kader, Kimberley et la mer rouge.

Peu à peu et par les mouvements de cette eau bien vivante, nous nous éloignons du rivage. Mes longues jambes viennent alors entourer le bassin de kader tandis que ma bouche va boire à la fontaine de ses lèvres. Je pourrais tenter de couler cet homme que j'aime pour jouer ensuite à l’héroïne le sauvant des eaux mais je préfère prolonger ce temps qui nous est donné et mes baisers deviennent plus ardents. Me seins se gonflent et se tendent fièrement autant par le désir que par la fraîcheur de ce petit vent qui vient nous bercer. Je n'ai encore jamais fait l'amour dans la nuit noire avec pour seul élément naturel, une mer toute à moi, toute à nous. Je me demande si c'est aussi grisant que certains le prétendent ? Bercée non pas seulement par le petit vent mais aussi par les doux mots que Kader me murmure à l'oreille, je sens bien que lui aussi s'arme d'un élément se faisant puissamment convaincant qui vient se frotter à ce voile de dentelle de ma petite culotte qui ne demande qu'à rejoindre sa copine la robe.


Je croyais que plus jamais tu n'éprouverais de désir pour moi.

Une vérité que je lui murmure à l'oreille à mon tour. Kader m'a vue au pire moment de la vie d'une femme et cela aurait pu avoir pour effet de le dégouter à tout jamais de moi. J'ai cru, moi aussi, que plus jamais je ne pourrais me fondre en lui, lui appartenir et ne plus former qu'un. Mon corps, sous l'effet de cette virilité affirmée, n'en devient que plus demandeur.

Aime-moi comme avant mon Amour.

L'eau nous porte, nous sommes aussi légers que deux petites plumes et je suis confiante ainsi harnachée au corps de mon amoureux. Je suis prête à redevenir la femme qu'a aimé Kader quand tout allait bien. L'eau, encore et toujours elle, reste le seul témoin de cette union qui n'a jamais cessé d'être.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]... j'ai sorti la grande voile et j'ai glissé sous le vent. J'ai trouvé mon étoile. C'était juste une pause, un répit, après les dangers.







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Kader Achlim
Commissaire Gl des Transports Egyptiens
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   Jeu 30 Juin 2016 - 7:49

Il y avait un peu de paradis terrestre dans cette nuit magique où les étoiles brillaient d'une lumière particulière. Seuls au monde, Kader et Kim étaient les nouveaux Adam et Eve et le Commissaire se plut à penser que si c'était leur couple qui se fut trouvé aux origines de la création toute la face du monde en aurait été changé. D'abord, il se serait tellement bien occupé de son épouse qu'elle n'aurait pas perdu son temps à tailler la bavette avec un serpent. Ensuite, ils auraient bien élevé leurs enfants avec amour mais fermeté et aucun de leurs enfants n'aurait songé à assassiner son frère. Non mais !
Et, sans oublier à la décharge d'Adam qu'il était impossible qu'Eve soit plus belle que Kimberley. Cette superbe américaine dont il était fou et qu'il n'en aimerait pas moins si elle avait eu le nez de travers et un pied bot, était collée à lui comme un bonbon à son papier. De l'immensité étoilée qui les enveloppait à l'amour de Kader pour Kim, ce dernier était le plus grand des deux, il la serrait contre lui, imprimants ses seins sur son torse pour en garder le dessin même quand elle ne serait plus glissée contre lui.
Son désir pour elle ? Il était là et même bien là, il n'était jamais parti, si fort, si impressionnant qu'en l'abattant d'un coup sec sur la mer Rouge, il en aurait séparé les eaux encore une fois :

Mon désir s'estompe un peu quand tu m'épuises dans de folles étreintes mon amour, sinon il se porte très bien ! Tu peux en juger d'ailleurs sur pièce, si j'ose dire ! ... Mais tout aussi puissant que soit ce désir, il n'égalera jamais tout l'amour que j'ai pour toi et qui gonfle mon coeur.

Sa bouche chaude lui murmure à l'oreille des envies audacieuse, Kimberley n'était jamais plus belle que lorsqu'elle était amoureuse. Accrochée à son Kader comme le singe à sa branche, elle était prête pour mille cabrioles érotiques qui risquaient de faire davantage rougir la mer. Et la tempête qui bouillonnait dans les reins de Kader allait faire exploser l'échelle de Beaufort.
Leurs derniers vêtements disparurent dans les flots, les mamans poissons bouchèrent les yeux de leurs enfants, la sirène du coin qui s'apprêtait à lancer son chant mortel, tint clos son bes, tante elle fut vexée par le chant d'amour émanant de la gorge de Kim.
Ils roulèrent, s'enroulèrent et se déroulèrent dans les flots de cette mer historique, ajoutant une nouvelle page à sa légende.
Kader savait maintenant qu'il ne ferait plus qu'un avec Kim, il n'avait plus de doute là-dessus.
Il aima tellement son amour qu'il lui sembla que la nuit complice s'éternisait pour lui permettre de l'aimer davantage encore et encore.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP/Privé] Un dîner de retrouvailles (Feat Kader and Kimberley)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moment détente et retrouvailles Feat Brooke D.
» Retrouvailles [Feat Thomas]
» Tristes ou heureuses retrouvailles ? [Feat. Hyo Jin Lee]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
» Des retrouvailles tragiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG - Croisière sur le Nil dans les années 50 -  :: Restaurant Gastronomique-
Sauter vers: