Venez écrire l'histoire de votre personnage autour d'une croisière de luxe en Egypte dans les années 1950 - Forum exclusivement RPG -
 
AccueilAccueil  Les News du NilLes News du Nil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Ville de Marsa Alam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Henri Anderson
Médecin


Messages : 228
Date d'inscription : 11/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   Mar 17 Mai 2016 - 14:05

La sincérité posée dans les mots de Jeanne Marie me remontait un peu le moral. Me savoir orphelin semblait l'émouvoir quelque peu. J'en étais certes encore affecté mais, dans mon malheur, j'avais la chance d'être un adulte. Comment aurais je encaissé et vécu cet événement si j'étais un enfant au moment du drame ? Ma vie aurait été toute autre, complétement bouleversée et, d'un côté, je me disais que j'avais échappé au pire.
D'un sourire léger, je la remerciais de sa gentillesse et de sa potentielle écoute en hochant doucement la tête. Mais étais je seulement capable de me confier à quelqu'un ? J'en doutais, sincèrement. A part me réfugier dans la boisson, j'étais bien incapable de trouver une autre source de réconfort.

Aussi, lorsqu'elle se confia un peu sur sa vie, mon regard se décrocha de l'horizon pour revenir se fixer sur elle. Quelle bonne humeur communicative! Loin de fanfaronner ou de se montrer espiègle comme Claire, Jeanne Marie possédait cette mine enjouée et ce bonheur tranquille qui, loin de chercher à charmer les hommes, savait réconforter les coeurs les plus meurtris. Toutes deux, par contre, se rejoignaient sur un point précis : l'indépendance et le souhait de s'accomplir seules, en femmes modernes qu'elles étaient. Bientôt, nous les hommes, à quoi servirons nous ?


- Le pauvre, vous avez dû l'anéantir!

Riant doucement, je retrouvais le bien être et ma bonne humeur habituelle. En Egypte, le temps semblait suspendu... La fille des Champagnes me montrerait elle, qu'ici, je pouvais être aussi heureux que dans mon Québec natal, celui de mon enfance ? Oui, car les derniers mois, ce n'était plus ça... je cherchais juste à fuir. D'où ma venue ici, d'ailleurs!

- Fille unique vous aussi ? La présence de frères ou soeurs vous a t'elle manqué ? J'avoue que, pour moi, si je n'avais pas eu d'excellents amis, je n'aurais pas été aussi heureux. La solitude fait des ravages, même chez les plus solides d'entre nous.

Discret sourire et, profitant de l'instant, je rebondissais sur ses confidences :

- Donc, vous me disiez avoir fait des études de théâtre ? Etes vous devenue comédienne alors ?

Sincèrement, je voulais en apprendre plus sur elle. Pourquoi ? Le cadre enchanteur, peut être, me donnait cette envie... Ou simplement mon interlocutrice ?
Je voulais juste, au fond, profiter de l'instant présent, sans prises de tête ni soucis...
Revenir en haut Aller en bas
jeanne marie de Vilmorin
Animatrice de Bord
avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : Champagne - France

MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   Mer 18 Mai 2016 - 11:43

J'avais ouvert mon coeur quasiment sans retenue à Henry non pas comme on le ferait à son médecin de famille mais comme on le fait à un ami.
Je me demandais ce qui, chez lui, me mettait tellement en confiance et au fil de notre conversation je découvrais un être sensible, doux, déjà meurtri par la vie, ce qui me toucha particulièrement.
Lorsqu'il fit la réflexion  "le pauvre vous avez du l'anéantir", je revis en un éclair le regard d'Eric : mélange d'incompréhension et de fatalisme.


-" L'anéantir ? je ne pense pas. N'oubliez pas qu'Eric est un homme plus âgé que nous. Il a un vécu un peu ...disons compliqué : une ex femme, une maîtresse trop voyante qui faisait elle aussi partie de la croisière et ce que j'ai appris par la suite m'a sidérée.
Je ne pouvais en aucun cas poursuivre cette relation...et n'en avait aucun désir.

Lors de la première croisière il y a presque deux ans, j'ai été séduite par le fait qu'un homme mûr s'intéresse à moi et me fasse découvrir cette part de vie que je n'avais pas encore pris le temps d'explorer.
Je me sentais femme alors que j'avais à peine ma majorité légale de 21 ans.
Je laissais derrière moi mon pays pour la première fois, mes amis et la sécurité de ma vie.

Lorsque je suis revenue cette année, je me sentais plus mûre, prête à affronter des réalités différentes.

Et mon rêve le plus cher est d'épouser un homme dont je sois fière, amoureuse et aimée en retour "

J'étais heureuse d'entendre Henry rire gentiment. Il me regardait avec cette franchise que je lui reconnu tel que je l'avais vu sur le quai d'embarquement.
Il parlait à présent de la famille et de son manque de frère et soeur bien qu'il eut des amis attentifs.


-" pour moi ce fut différent car ma mère nous a abandonné père et moi donc l'idée d'une "petit frère ou d'une petite soeur" ne s'est pas imposée.
Bien que, maintenant que vous en parlez, il est vrai que j'enviais un peu la fille du garde chasse qui jouait avec sa soeur et puis cela m'est passé.
J'avais également d'excellentes amies à l'école et Papy était là. c'était mon refuge, mon confident.[/b*

Je souris en pensant à ce grand père merveilleux. C'est encore lui qui m'avait offert cette croisière pour fêter mon diplôme.

¨b*" Vous savez, être une enfant de "famille"  ou de "riche" comme on dit chez nous, n'est pas simple. Vous êtes d'office "la fille de..".
Toute mon adolescence je me suis demandée si les gens qui me cotoyaient le faisaient par réel amitié ou intéret ?

Ce n'est qu'en partant étudier à Paris que cela à changé. Là bas j'ai un petit appartement au nom de Jeanne Vilmorin. La plupart de mes anciens camarades de classe tomberaient des nues s'ils savaient qui je suis en réalité.
Car moi même cela m'importe peu ce "De""


Je me mis à rire de bon coeur

-" et oui, je suis comédienne...mais je vous assure que là je n'ai pas joué de comédie, c'est la sincère vérité !"

Je me levai d'un bond et me permit de lui prendre la main afin de le presser de se lever

-" bon, on va le prendre ce verre ? je meurt de soif...et vous n'avez pas envie de devoir me ranimer n'est ce pas ???"


Dernière édition par jeanne marie de Vilmorin le Mer 18 Mai 2016 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henri Anderson
Médecin


Messages : 228
Date d'inscription : 11/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   Mer 18 Mai 2016 - 14:56

Au fil des minutes qui s'écoulaient auprès de Jeanne Marie, je me rendais compte combien elle et moi pouvions nous ressembler : un milieu aisé, des parents qui avaient bien réussi leurs vies et nous forçaient à vivre dans leurs ombres si on ne pouvait faire mieux. La pression familiale, dans le genre de vies qu'étaient les nôtres, était énorme! Surtout que, tout comme moi, elle n'avait personne sur qui s'appuyer, la charge de la descendance reposant sur elle seule.
Tant de similitudes! Mais, ce que je ne saurais m'expliquer c'était pourquoi, à ce moment là, pensais je furtivement à Claire ? La même blondeur, la même spontanéité, le même appétit de la vie ? Ou alors étaient ce toutes ces différences qui nous rapprochaient, Jeanne Marie et moi ? Les mêmes qui m'éloignaient du monde Claire...

Loin de perdre ma bonne humeur cependant, une petite part de mon être se sentait perdue. Devais je continuer à me raccrocher au mince espoir de retrouver une vie commune avec ma Claire ? Ou, alors, devais je aller de l'avant, comme à l'image de mon amie, et faire table rase d'un passé devenu compliqué ?
Jeanne Marie avait du sentir que je m'enlisais dans mes pensées. Pourtant, je l'écoutais toujours aussi attentivement! Mais, amusée et entrainante, celle ci me saisît alors la main, m'enjoignant à me lever.
D'un bond, je le fis sans plus attendre, lui répondant, taquin :


- Qui sait ? Ca pourrait être très intéressant!

Riant de nouveau, je ne me faisais pas prier pour la suivre, l'entourant à nouveau de mon bras. Nous n'étions pas ensemble mais la douceur des jours était favorable à des élans d'affection, ne serait ce qu'en signe d'amitié pure et sincère.
Le temps seul me dirait dans quelle direction avancer.
Revenir en haut Aller en bas
jeanne marie de Vilmorin
Animatrice de Bord
avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : Champagne - France

MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   Jeu 19 Mai 2016 - 19:51

-" Intéressant? vous croyez? " dis je en riant à nouveau
Je le laissais poser à nouveau son bras sur mes épaules en m'avouant intérieurement que cette proximité me plaisait beaucoup.

La ville de Marsa Alam était calme à cette heure du jour. On voyait principalement circuler des enfants, des personnes âgées ou paraissant telle, des hommes qu'accompagnaient des ânes blasés par les trajets répétés quotidiennement.
Ils allaient chercher de l'eau, des vivres, du poisson, apportaient des objets au souk, se saluaient sans nous prêter aucune attention.

Et cependant j'étais persuadée que tout le monde dans cette ville était au courant de l'escale du Memphis et de la présence d'étrangers fortunés. Cela devait éveiller des convoitises, c'était inévitable.
Je regardai mon compagnon, l'air légèrement inquiet


-" Henry nous sommes si facile à repérer que je me demandais si nous ne devrions pas choisir de nous rendre dans un hôtel anglais ou tout du moins un bar pour touristes.
D'abord pour avoir le choix des boissons, car j'ai besoin d'un petit remontant, et, ensuite, je vous avoue ne plus me sentir trop à l'aise dans cette ville après ce que nous venons de vivre.
Qu'en pensez vous ? "

Je souriais, rassurée par sa présence.

-" et dites moi encore, qu'est ce qui vous amené sur cette croisière ? le besoin de vous éloigner de votre vie ? les suites de votre deuil ? ou..la rencontre avec une blonde ?"

Revenir en haut Aller en bas
Henri Anderson
Médecin


Messages : 228
Date d'inscription : 11/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   Jeu 19 Mai 2016 - 22:10

Cheminant l'un à côté de l'autre, lentement, nous profitions du calme des lieux. Cependant, Jeanne Marie ressentait le besoin de rentrer ou, du moins, de repartir dans un endroit que nous pourrions considérer comme plus "familier". Un court instant, j'imaginais que c'était ma présence qui pouvait le déranger, devenant peut être un peu trop lourde. Aussi, doucement, retirais je mon bras un peu trop "amical", avant de lui proposer de s'en servir pour y glisser le sien. Voilà, ainsi, ce serait peut être plus galant et correct à son égard.
Pourtant, rien à voir : elle me proposait toujours de la suivre. Ah ? Les lieux qui ne lui étaient plus aussi accueillants ? Je pouvais admettre que la péripétie d'un peu plus tôt pouvait l'avoir "échaudée". Et encore, le mot était faible, j'en étais certain. J'avais tant l'habitude des accidents de la vie que plus rien ne me touchait vraiment, hormis lorsque cela affectait mes proches ou des enfants. Et oui, que voulez vous, j'avais toujours un coeur, même s'il était endurci au fil des années.

A l'évocation d'une blonde cependant, je me mis à rire doucement.


- Je vois que vous en connaissez plus sur mon pays que je ne le pensais! Et bien, vous saurez tout, en temps et en heure... Mais pas ici, pas maintenant. Allons déjà boire ce verre qui vous fait tant défaut.

Sourire plus franc et j'ajoutais :

- Et où vous le désirerez Jeanne Marie, je vous suivrais au bout du monde!

Boutade pure et simple, suivi de mon rire franc habituel. C'était sûr que, là, nous ne pouvions passer inaperçu. Je ne ressemblais en rien aux autochtones et, de plus, j'étais un peu trop "exubérant" pour eux. Tant pis!
Prêt à escorter mon amie, j'attendais qu'elle se décide et nous emmène vers le lieu de son choix!
Revenir en haut Aller en bas
jeanne marie de Vilmorin
Animatrice de Bord
avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : Champagne - France

MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   Sam 21 Mai 2016 - 9:44

Je jetai un regard un peu désespéré sur l'horizon qui nous entourait. d'un côté la mer et le drame vécu quelques instants plus tôt, de l'autre la ville poussiéreuse, vibrante sous le soleil malgré la saison tardive.
Du sable se soulevait à chacun de vos pas et cela créait un halo grisâtre partout où mon regard se posait.

Je dus me rendre à l'évidence que la noyade du pécheur si agressif soit il m'avait traumatisée et que je rêvais de revoir des têtes connues, des gens "civilisés et surtout, surtout des endroits propres !

S'il n'avait tenu qu'à moi je pense que je m’encourrai à toutes jambes jusqu'au Memphis, me jetai dans un bain chaud et changeait de vêtements.

Mais nous étions à plus de 40 km du bateau....

La seule chose qui pourrait me distraire étaient sans doute les souks. Non pas qu'il y fasse propre mais au moins le bruit et les mouvements des gens nous distrairaient et puis, dans le centre nous avions plus de chance de trouver un endroit européanisé.

Souriant malgré ma petit crise d'angoisse je repris possession du bras d'Henry... (mon dieu que je n'avais pas envie de le lâcher !)... et l'attirai vers la ville.

-" Si nous passions au souk ? au pire du pire nous y boirons un thé à la menthe !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Ville de Marsa Alam   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Ville de Marsa Alam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG - Croisière sur le Nil dans les années 50 -  :: La Ville-
Sauter vers: